Planifier ses menus : pourquoi ? comment ?


Divers, Idées menus / mercredi, avril 29th, 2020

Depuis plusieurs années, je planifie les menus à la maison. J’ai parfois eu des questions sur comment je faisais, si ça me servait réellement… Alors j’ai décidé de faire un article pour en parler. Je vous ai sollicités sur Instagram pour savoir quels sujets vous vouliez que j’aborde et plusieurs points sont ressortis : pourquoi je le fais, comment j’arrive à trouver l’inspiration chaque semaine, pour tous les repas midi et soir, pour bébé et nous deux… et aussi comment je m’organisais concrètement dans la préparation de ces repas.

Planifier ses menus le guide

Pourquoi planifier ses menus à l’avance ?

Il y a quelques années, quand nous étions encore tous les deux étudiants j’ai fait un constat : chaque soir ou presque en revenant de l’université je passais au supermarché faire « 2-3 courses » car il manquait inlassablement un ingrédient pour notre envie du soir… le temps de perdu là-dedans ! Sans compter l’argent, car au final on ressortait toujours avec autre chose…

Il y avait aussi tout ce gaspillage. Vous savez, LE truc qui vous donne hyper envie dans le magasin, que vous acheté et qui au final finit par se périmer car l’envie était passée/vous ne saviez pas comment le cuisiner/vous n’avez pas eu le temps. Mais siiiii je suis sûre que ça vous dit quelque chose ! 😉

La dernière raison a aussi été l’envie de manger moins industriel. Car quand je me demandais quoi faire à manger à 18h (TOUS soirs, une sacrée perte de temps ça aussi…), sachant que je finissais mon job à 19h, que je serai pas de retour avant 19h45 le temps de faire les courses… ça se finissait souvent en pizza surgelée/plat préparé/cordons bleus chimiques et j’en passe. On peut aussi parler de l’envie de mieux équilibrer son alimentation.

En résumé, 4 grandes motivations/avantages :
– Moins de temps de perdu dans les magasins : on sait ce qu’on vient acheter et ce qu’on va faire avec et moins de temps perdu à se demander « on mange quoi ce soir ? »
– Des économies : on achète plus -trop- de choses qu’on ne consommera pas
– Moins de gaspillage : point du dessus
– Manger mieux : on arrive à mieux évaluer ce qu’on mange et donc l’équilibrer, on peut cuisiner plus de choses maison

Bien motivés à passer à l’action mais vous vous demandez sûrement par où commencer…

Comment trouver l’inspiration pour ses menus ?

Avouons-le : trouver l’inspiration est le nerf de la guerre dans la planification de ses menus ! Et ce sera plus ou moins fastidieux en fonction du nombre de repas à prévoir, le régime alimentaire, les outils disponibles à la maison, le budget…

Etape 1 : se simplifier la tâche !

Dans notre cas, je planifie une douzaine de repas par semaine (dont au moins la moitié sans viande ni poisson) : tous les midis nous prenons une lunchbox pour le boulot. Je laisse 2 à 3 repas « restes » dans la semaine. Ces jours là nous mangeons les choses non terminées dans le frigo ou bien si on a tout mangé (oui, ça arrive), on sort un plat déjà prêt du congélateur (cuisiné à l’avance, il n’y a plus de plat industriel au congélateur !). Ces repas « restes » permettent de limiter le gaspillage alimentaire mais aussi de soulager un peu l’étape des idées.

Pour me simplifier la tâche voici ce que je mets en place :

  • On a une feuille « idées repas » sur le frigo. Si on a envie de manger quelque chose de précis, on le note et c’est planifié par la suite. En fonction des semaines il y aura déjà plus ou moins d’idées. De mon côté j’ai aussi une note sur mon téléphone au cas où je pense à un repas en dehors de la maison !
  • J’ai des « bases » auxquelles je change quelques petites choses, qui reviennent chaque semaine ou presque : des oeufs (brouillés, en omelettes, à la coque, tortilla…), un risotto, un repas « fast-food » (plus ou moins) maison (pizza, burger, nems…), du poulet, une tarte/quiche… On peut aussi prendre comme base un one pot pasta, un cake salé, un apéritif dînatoire, des lentilles…
  • J’utilise le repas du soir pour le midi : par exemple le lundi soir je fais une blanquette avec du riz, le mardi midi ça sera salade de riz ou riz/légumes. Parfois, on mange la même chose.

Au final, sur les 12 repas à trouver, j’en ai déjà presque la moitié avant même d’avoir commencer à chercher.

Etape 2 : lister, inventorier

Ayez sous la main un calendrier des fruits et légumes de saison : vous pourrez chercher une recette à partir de ça. Par exemple, au mois de juillet, la courgette est de saison. Je peux alors chercher une ou des recettes à base de courgette.
Quelques exemples de calendrier : celui de Biocoop mois par mois peut s’imprimer, celui de Le Parfait peut être parcouru par mois ou par aliment. Regardez aussi dans vos livres de cuisine, beaucoup en proposent. Si vous consommez du poisson, pensez également à regarder le calendrier de saisonnalité de celui-ci !

Inventoriez ce que vous avez dans vos placards, congélateur, frigo… Cela vous permettra de vous rendre réellement compte de tout ce que vous possédez déjà en nourriture et vous permettra d’orienter les recherches de recettes. Cela vous aidera aussi à liquider quelques denrées oubliées (ne faîtes pas l’innocent.e, on en a tous 😉 ). Vous pouvez faire cela toutes les semaines, une fois par mois, par trimestre… mais je vous conseille fortement de le faire. Cela permet aussi de réduire le budget courses sur la semaine « liquidation des réserves » !

Maintenant vous avez une liste d’ingrédients que vous souhaitez utiliser pour orienter les recherches.

Etape 3 : se créer une « banque ressources »

Maintenant que vous savez combien de repas il faut planifier et combien il vous en reste à trouver, vers quels aliments vous allez vous tourner… vous devez rechercher ces fameuses recettes ! Oui, mais où ? Je vous propose de vous créer une banque de ressources que vous pouvez consulter. A force d’utiliser les mêmes outils, vous allez savoir comment et où chercher efficacement sur ceux-ci. Chacun va s’approprier des ressources, des sites, des outils différents… à vous de trouver lesquels vous conviennent. Voici une liste non exhaustive de ressources utilisables :

  • Livres de cuisine : je liste les recettes que j’avais envie de tester, je laisse cette liste au début du livre et je l’annote au fur et à mesure, comme ça plus besoin de feuilleter le sommaire et chaque recette pour savoir si elle me tente ou si on l’a déjà testée !
  • Votre famille : qu’ont-ils envie de manger ?
  • Blogs/sites de cuisine : vous pouvez visez ceux qui vous proposent des idées de menus, par exemple Cuisine-addict. Le site de Quitoque met également à disposition des recettes, qui changent chaque semaine (même sans commander leur panier 😉 ).
  • Sites/applications en lien avec vos robots de cuisine : j’utilise beaucoup l’application du Cookéo, il existe églament Cookomix pour les robots multifonction (Companion, Cookexpert, Thermomix…)
  • Pinterest : vous permet de regrouper les recettes trouvées sur le net, photographiées… au même endroit.
  • Applications mobiles : FrigoMagic pour trouver des recettes à partir d’un ou plusieurs aliments, Marmiton, Veggup pour trouver des recettes végéta*iennes.
  • Instagram
  • Vos anciens plannings et les recettes des plannings précédents non faites

Quel support pour planifier les menus ?

Le support utilisé variera en fonction des vos envies esthétiques et de vos besoins. Plusieurs façons de planifier :

  • Vous effectuez un planning précis jour par jour des repas : petit déjeuner/midi/goûter/soir et entrée/plat/dessert
  • Vous listez simplement les idées de repas : c’est le cas ici pendant les vacances. Je barre les repas faits au fur et à mesure.
  • Vous faites du mixte : c’est le cas ici pendant la période scolaire. Je planifie les repas de chaque jour midi et soir, en tenant compte de mon temps pour cuisiner chaque soir mais je planifie uniquement le plat, et fais une liste d’entrées et desserts pour la semaine.

En fonction de la planification envisagée vous pouvez soit faire une liste, soit un tableau, à la main ou à l’aide d’un logiciel ou application. Par exemple, les premiers menus que je vous proposais sur le blog étaient sous forme de tableaux mis en page via Word. Ensuite je suis passée à la version manuscrite, mais toujours sous forme de tableau. Et aujourd’hui je vous propose une version sous forme de liste organisée, mise en forme via l’application Canva. Il existe également des semainiers « spécial menus » à compléter, vous en trouverez de très jolis à imprimer sur le blog Vie de miettes.

Je voulais vous parler aussi de l’application web MenuHebdo. C’est une application qui permet d’enregistrer des recettes à partir du web puis de créer ses menus et sa liste de courses. Très pratique. Seul bémol pour moi : on ne peut pas créer un plat, par exemple « yaourt » ou « pâte » pour ajouter à un menu, ce doit forcément être une recette mise dans notre carnet.

Mon organisation en résumé

Voilà, je vous ai présenté les différentes étapes de la planification et quelques ressources et outils. J’aimerais vous donner un exemple concret d’organisation, la mienne. Elle correspond à notre vie, en ce moment. Cela ne correspondra peut-être pas à la vôtre, ni à la nôtre dans quelques temps.

  • Notre planning est fait pour une période d’une semaine (pour info : avant je planifiais pour 2 semaines mais cela ne convenait plus à notre organisation)
  • Je planifie environ 12 repas par semaine, dont au moins la moitié sans viande ni poisson. Je planifie les menus pour le midi et le soir, en comptant 2 à 3 repas « restes » par semaine. Concernant les entrées et desserts, je fais une liste de ce qui est possible.
  • Trouver l’inspiration : liste d’idées repas sur le frigo, quelques bases qui reviennent chaque semaine, 3 ou 4 livres de cuisine seulement, application Cookéo, Pinterest, mes anciens menus.
  • Liste des idées puis planification précise en fonction du temps que j’ai pour cuisiner le soir. Je ne fais pas de planification précise lorsque je suis en vacances.
  • Liste des idées au brouillon puis planning précis à l’aide de Canva, que je vous propose ici.
  • Temps approximatif : 1h-1h30, liste de courses comprise.

Vous êtes fin prêts !

Cet article -bien long tout de même- touche à sa fin. J’espère qu’il vous a permis de voir les avantages à tirer de la planification des menus et que je vous ai donné toutes les clés pour vous lancer ! S’il vous manque des informations, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser, en commentaire, par mail (enaliacuisine@gmail.com), sur Facebook ou Instagram ! 😉

Je vous donne rendez-vous dans un prochain article où on parlera des différentes options concernant l’organisation de la cuisine et des repas en général. 😉



Print Friendly, PDF & Email

Une réponse à « Planifier ses menus : pourquoi ? comment ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.